J'arrête !
 

" Je mets un terme à ma carrière amateur, mais je n'arrête pas le patinage ! "


PB : Ta décision est prise, tu arrêtes ?
LH : oui, ... en quelque sorte... J'ai pris la décision de mettre un terme à ma carrière amateur. C'est pas facile de dire une telle chose car le patinage représente une grosse partie de ma vie... Ca fait maintenant largement plus de vingt ans que je suis dans les patinoires, c'est dur à réaliser que c'est une autre vie qui m'attend maintenant. Il faut un jour tourner la page, je suis aujourd'hui heureuse d'avoir pris cette décision.

PB : Il y a longtemps que tu as pris cette décision ?
LH : J'y pensais réellement depuis le début de cette saison, mais ma décision n'a été vraiment prise qu'il y a quelques semaines... Ca fait quand même pas mal de temps que je me posait la question... " j'arrête, j'arrête pas... "
Cependant, tu sais, il m'est arrivé à mille reprises durant ma carrière d'avoir l'envie soudaine de tout quitter, de tout lâcher, de ne plus jamais mettre un pied sur la glace ! Mais bon, je suis encore là aujourd'hui à te parler.

PB : Qu'est ce qui a motivé ta décision ?
LH : C'est un ensemble de chose, tout d'abord je n'ai peut-être plus vraiment de motivation pour patiner en compétition... Ca ne veut pas dire que je n'aime plus patiner, bien au contraire !
Et puis il faut bien un jour tourner la page, alors pourquoi pas maintenant ?
Je ne termine pas ma carrière sur une blessure, c'est ça qui compte, je possède encore un niveau technique mondial tout à fait correct (même si ça ne s'est pas trop vu cette saison...).
Par ailleurs, c'est vrai que j'ai une réelle envie de me consacrer à mon petit mari, nous avons passé une période très douloureuse, mais Cédric a su vaincre la maladie... et aujourd'hui c'est terminé ! Je veux donc rester auprès de lui, et vivre comme tout le monde ! Je suis heureuse aujourd'hui, sereine comme il y avait longtemps que cela ne m'était pas arrivé, j'apprécie chaque jour... Je relativise tout.

PB : Quel regard portes-tu sur ta carrière ?
LH : Elle n'a pas été si catastrophique que ça ! Je suis heureuse d'avoir eu la possibilité de patiner pendant autant d'années, je ne regrette rien...
C'est sûr j'ai passé des périodes où j'ai beaucoup douté, mais je dis toujours " Quand on veut, on peut !", alors...

PB : Que veux tu dire par " arrêter ta carrière amateur " ? Tu comptes passer " chez les professionnels " ?
LH : Attention, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit !
Actuellement, je suis en train de faire un bilan de mes compétences auprès du Ministère de la Jeunesse et des Sports. En effet, celui-ci m'aide à définir dans quel domaine je vais pouvoir opérer ma reconversion, à l'heure actuelle je ne sais pas vraiment quel va être mon avenir professionnel. Le Ministère s'est proposé de m'aider à financer la formation qui me sera nécessaire pour exercer l'activité professionnelle qui me correspondra.
Je compte terminer ce bilan de compétence vers le mois de juin, et ce sera en fonction du résultat que je prendrai ou non la décision de patiner dans des tournées professionnelles en France (avec Fernand Fédronic), en Europe (avec Philippe Candeloro), ou aux Etats Unis (avec Eric Millot entre autres).
Je suis également attirée par le coaching en entreprise ou par la préparation mentale des sportifs de haut niveau. En effet, j'ai le sentiment d'avoir les connaissances en la matière pour communiquer mon expérience à des sportifs de haut niveau. (ndlr : voir l'interview à ce sujet).
Pour être claire, je ne sais pas aujourd'hui encore ce que je vais faire les prochains mois, je n'exclue pas du tout le fait de continuer encore à patiner, ce que j'arrête, et ça c'est sûr, c'est la compétition amateur.

PB :Mais concrètement que vas-tu faire ces prochaines semaines, en attendant le mois de Juin ?
LH : Tout d'abord, comme chaque année, je fais une tournée dans tout le pays, avec le reste de l'Equipe de France, pendant environ un mois et demi... (ndlr : voir la rubrique " Calendrier " pour connaître les différentes villes).
Je participe à la compétition des Masters Miko les 6 et 7 Avril 2002 à Paris Bercy. Ces derniers jours, je m'entraîne tous les matins, je répète mes programmes, certes avec moins de stress qu'auparavant, mais toujours avec autant de plaisir de patiner !

PB : Tu participes donc aux prochains Masters Miko de Paris Bercy, quels sont les programmes que tu vas présenter au public parisien ?
LH : Tout d'abord, le samedi soir je reprendrai mon programme court de cette saison, et comme programme long je présenterai pour la première fois en public ma nouvelle exhibition sur une chanson originale d'Aznavour reprise par Florent Pagny, " Mes emmerdes "; tu sais ça fait " Mes amis, mes amours, mes emmerdes... ", j'adore ! Et puis ça résume ce que je pense aujourd'hui, c'est le moment où jamais de patiner sur ça. J'ai toujours beaucoup aimé les grands classiques de la chanson française, comment ne pas aimer Piaf ou Brel ? (ndlr : Laetitia a patiné par le passé sur " La foule " d'Edith Piaf, et sur " Ne me quitte pas " de Jacques Brel entre autres).
Pour le Gala, je ne sais pas vraiment encore, peut-être que je présenterai mon autre nouvelle exib sur le dernier tube de Kylie Minogue, dont je ne me souviens plus du titre...
(ndlr : "Can't get you out of my head").

PB : Je sais que tu as toujours rêvé de passer ton permis moto, comptes-tu le passer à présent ?
LH : Comme je te l'ai expliqué précédemment, je ne sais pas ce que je vais faire ces prochains mois ! C'est vrai que j'aimerai réellement un jour le passer, je le ferai, c'est sûr mais je ne sais pas encore quand ! C'est un rêve qui deviendra réalité, et ça c'est maintenant plus que sûr. Le seul problème c'est le budget !

PB : As tu un petit mot à dire à tous tes fans ?
LH : Oui, évidemment, surtout les remercier de m'avoir soutenu pendant tant d'années, ça a beaucoup compté pour moi... Je leur donne rendez-vous dès à présent lors de la tournée de l'Equipe de France, ainsi qu'aux Masters Miko ce week-end.
Je tenais à leur dire également que je me tenais à leur disposition pour toute demande d'autographe, et je leur rappelle qu'ils peuvent correspondre en toute liberté avec moi grâce à mon adresse e-mail : laetitia.hubert@free.fr.





 

© Copyright P. Boyé B. Noel
2001-2003